Comment expulser un embryon mort naturellement ?

2

Selon 9 grandes études menées en Europe et en Amérique du Nord, 44 fausses couches se produisent à chaque minute qui passe. Il s’agit de 15 à 20 % de femmes enceintes qui perdent leur grossesse. Cet état de choses se produit plus souvent dans les 12 premières semaines, c’est-à-dire dans le premier trimestre de la grossesse. Découvrez les astuces pour expulser l’embryon mort naturellement.

Quelles sont les causes des fausses couches ?

Les fausses couches sont de mauvaises expériences que toute femme souhaiterait éviter. Le phénomène se définit comme la mort spontanée suivie d’une expulsion de l’embryon. Comme vous pouvez bien vous en douter, la fausse couche ne se déroule pas de la même façon chez toutes les femmes.

A lire en complément : Le Reiki, c’est quoi et qui est pratiquant ?

Il y en a qui remarquent un saignement abondant suivi de douleurs abdominales, alors que d’autres vivent normalement le phénomène comme les règles. Ce que ressent la victime va également dépendre de l’âge du fœtus. Par ailleurs, bien que ce phénomène puisse être naturel, certains facteurs extérieurs peuvent en être à la base. En tant que future mère, connaître quelques causes externes vous permettra de prévenir la fausse couche.

Si la fausse couche est liée à l’embryon, vous ne pourrez malheureusement rien y faire. Dans 60 % des cas, la fausse couche qui survient dans les 3 premiers mois de grossesse est liée à l’embryon. On recense comme causes, les anomalies chromosomiques ou des défauts de bonne croissance. En effet, un futur bébé avec un organe vital défectueux se verra rejeté par le corps de la mère.

A lire aussi : Comment déboucher les trompes naturellement ?

Toutefois, la fausse couche peut être également liée à la santé de la mère. Lorsqu’elle souffre de problèmes hormonaux, de fibrome, de kystes, du lupus et autres, ce sont des facteurs externes qui augmentent les chances qu’une fausse couche survienne.

Expulser un embryon mort : comment s’y prendre ?

Après une fausse couche, l’embryon peut être expulsé tout naturellement. C’est ce qui se passe dans 50 % des fausses couches. Il s’agit là d’une gestion expectative. Néanmoins, une expulsion naturelle va surtout dépendre de la cause de la fausse couche. Si l’embryon s’est décollé de la paroi utérine, il y a de fortes chances qu’il sorte tout seul et rapidement.

Cela peut s’accompagner d’un saignement plus ou moins abondant. En pratique, dès que vous constatez une fausse couche, l’embryon doit être expulsé dans les 3 jours qui suivent. Dans une gestion expectative, cela se produit entre 24 et 48 h.

Optez pour une activité physique modérée ou intense

Après une fausse couche, la pratique d’une activité physique modérée ou intense vous permettra d’augmenter les chances d’expulsion du fœtus. Vous pourrez donc opter pour du vélo ou de la marche rapide. Néanmoins, si les douleurs sont persistantes, pratiquer une activité physique est loin d’être évident.

Utilisez les plantes emménagogues

Les plantes emménagogues sont réputées pour stimuler le flux de sang dans la région pelvienne. Après une fausse couche, elles peuvent donc vous permettre d’évacuer l’embryon naturellement. Il suffira d’infuser ses plantes et d’en faire votre breuvage. Ici, vous ne serez pas limité dans vos choix, à condition de connaître les espèces végétales à utiliser. Comme plantes emménagogues, vous pouvez choisir :

  • l’absinthe ;
  • la menthe pouliot ;
  • l’armoise ;
  • la tanaisie ;
  • le framboisier ;
  • le laurier-sauce ;

Comme vous pouvez vous en douter, selon la plante que vous devez utiliser, la partie utile peut varier. Renseignez-vous donc sur la partie à utiliser selon chaque espèce afin d’éviter toute déconvenue.

Quand consulter après une fausse couche ?

Après une fausse couche, l’organisme de certaines femmes peut expulser spontanément l’embryon. Ce n’est pas forcément le cas chez toutes les victimes. En effet, quel que soit le temps que cela peut prendre, votre organisme finira par expulser l’embryon mort. Lorsque vous ne ressentez pas de douleur particulière, il n’est pas urgent de consulter un médecin.

Si l’embryon n’est pas expulsé durant les heures qui suivent la fausse couche, ce sera le cas lors de vos prochaines règles. Ainsi, consulter un médecin n’est nécessaire que quand vous avez des douleurs dans la région pelvienne.

Dès lors, le professionnel de santé pourra décider s’il est nécessaire de procéder à une expulsion médicale. C’est une décision de dernier recours, car la plupart des médecins préfèrent également l’expulsion naturelle.

vous pourriez aussi aimer