Infection bactérienne et examen bactériologique : que savoir ?

Les infections bactériennes sont de plus en plus fréquentes de nos jours. Moins contagieuses que les infections virales, elles peuvent être discrètes, symptomatiques ou graves. Selon le cas, le médecin peut soumettre le patient à un examen bactériologique afin de proposer un traitement antibiotique efficace. Mais, que savoir de ce type d’examen ? Comment se déroule-t-il ? Nous vous apportons les éclaircissements nécessaires dans cet article.

Qu’est-ce qu’un examen bactériologique ?

Un examen bactériologique est un type d’analyse médicale dont le but est de rechercher dans le corps les bactéries responsables d’une infection. Pouvant être réalisé dans le laboratoire Kantys Bio à Cannet-des-Maures, cet examen se décline sous plusieurs analyses selon les cas. Entre autres, on a :

A lire en complément : Où puis-je trouver du CBD ?

  • L’examen bactériologique du sang :
  • L’examen bactériologique des selles ;
  • L’examen bactériologique les plaies cutanées ;
  • L’examen bactériologique des urines ou ECBU;
  • L’examen bactériologique du sperme chez l’homme ;
  • L’examen bactériologique des prélèvements de gorge;
  • L’examen bactériologique du liquide céphalo-rachidien ;
  • L’examen bactériologique des sécrétions cervio-vaginales chez la femme.

Pourquoi faire un examen bactériologique ?

L’examen bactériologique est particulier dans le sens où il ne se prescrit pas de façon systématique en cas d’infection. En effet, pour traiter des cas d’infection de source bactérienne, le médecin recommande la prise d’antibiotiques. La plupart du temps, cette prescription fait suite à une observation. On parle de la méthode empirique qui marche le plus souvent. Cependant, cette stratégie par l’expérience n’aboutit pas toujours à des résultats satisfaisants. Le cas échéant, le médecin se trouve face à une situation dont le diagnostic nécessite un prélèvement et un examen bactériologique spécifiques.

Parmi ces genres de cas, on retrouve :

A lire aussi : Quels sont les avantages de la pratique du breathwork ?

  • L’intoxication alimentaire collective;
  • L’infection résistante aux antibiotiques ;
  • Des infections telles que la tuberculose;
  • L’infection chez une personne immunodéprimée ;
  • L’infection nosocomiale: elle peut se contracter lors d’un séjour à l’hôpital ;
  • Le doute sur la nature bactérienne ou virale de l’infection : cas de la pharyngite et de l’angine.

Comment se fait le prélèvement lors d’un examen bactériologique ?

Lors d’un examen bactériologique, le prélèvement est une étape très importante. Bien entendu, il varie en fonction du site de l’infection. Il peut être réalisé à partir d’un simple frottis, c’est-à-dire avec un coton-tige spécial. Mais, il est aussi possible de l’effectuer au terme d’un prélèvement de crachats, d’échantillon d’urine ou encore de sang. Par la suite, le prélèvement est transmis au laboratoire pour analyse et « mise en culture ». En effet, cette étape consiste à l’ensemencer, notamment sur un milieu nutritif. Cela favorise la croissance des bactéries qui, au bout de quelques jours, peuvent être comptées et analysées. Dès lors, il est possible d’identifier l’espèce pathogène à l’origine de l’infection.

Par ailleurs, il est possible de réaliser un antibiogramme. Cela revient à mettre le germe en contact avec plusieurs antibiotiques. Ce procédé vise à comprendre à quelles molécules le germe en question peut résister. Cela permet aussi de connaître à quelles substances ce dernier est sensible. Ce sont autant d’éléments qui peuvent aider à cibler le traitement ou à prendre des mesures sanitaires.

vous pourriez aussi aimer