Ce qu’il faut savoir sur le tarif des obsèques

Si vous venez de perdre un proche, nous vous transmettons en premier lieu toutes nos condoléances. Il s’agit d’une période très difficile à vivre puisqu’alors qu’on est en plein deuil, il faut très rapidement s’occuper des obsèques. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur leur tarif en balayant au passage quelques idées reçues.

Le prix d’un enterrement n’est pas vraiment plus cher qu’une crémation

Tout d’abord, ce n’est pas le tarif qui devrait vous faire pencher pour un enterrement ou une crémation. Il faut savoir en effet que les frais d’obsèques sont à peu près équivalents pour les deux. L’une des raisons est que dans les deux cas, il y a certaines dépenses obligatoires comme l’acquisition d’une concession au cimetière (si vous comptez déposer l’urne dans un cimetière) ou encore des vacations de police qui sont obligatoires que ce soit pour une crémation ou un enterrement.

A lire aussi : Quel budget pour des cours particuliers de Français à Toulouse ?

De plus, il faut prendre en compte les coûts nécessaires à la sépulture ainsi que pour le corbillard, car il faudra au départ faire transporter le corps avant de passer à la crémation. Ainsi dans les deux cas, vous allez devoir dépenser entre 1500 euros et 2000 euros pour quelque chose de “classique”.

C’est la personne qui signe le devis qui se charge de payer les funérailles

Si vous pensiez que les frais d’obsèques étaient automatiquement partagés entre tous les membres de la famille proche, vous faites erreur. Ayez bien en tête que lorsqu’on vous fera le devis, c’est la personne qui signe les papiers qui se verra prélever les frais sur son compte bancaire. Il va falloir donc vous organiser si vous souhaitez partager les frais.

Lire également : Pourquoi dois-je payer une pension alimentaire si la garde est modifiée ?

Par ailleurs, si jamais vous n’avez aucune ressource, sachez que la mairie du lieu de décès peut prendre tous les frais à sa charge. Bien évidemment, ce n’est pas automatique encore une fois et il faudra que vous fassiez une demande en justifiant l’absence de ressources (attestation de chômage par exemple).

vous pourriez aussi aimer