Jean Piat : biographie de l’acteur et écrivain français

Jean Piat va voir le jour en 1924 dans la ville de Lannoy située dans le nord de la France. Tout au long de ses études au lycée de Janson-de-Sailly, il va recevoir une éducation catholique qui va beaucoup le marquer. Dès son plus jeune âge, il va montrer une passion spéciale pour le théâtre et il va commencer à suivre des cours d’art dramatique à l’insu de son père qui souhaitait qu’il se consacre plutôt à ses études.

Plus tard, il va être admis au Conservatoire Nationale et sera par la suite exclue après avoir interprété la chanson « Ah ! Qu’il est beau le débit de laid » de Charles Trénet. Il va intégrer la Comédie Française en 1947 après avoir joué quelques pièces de boulevard dans certaines salles parisiennes. Il va être sociétaire de la Comédie Française entre 1953 et 1972 avant d’en devenir un membre honoraire. Il aura une riche carrière avant de s’éteindre le 18 septembre 2018 à l’âge de 93 ans. Retour sur la vie et le parcours de ce monument du 7ième art français.

A découvrir également : Sauce barbecue : laquelle faut-il utiliser pour réussir son barbecue ?

Jean Piat et sa passion pour le théâtre

Il va sa première apparition sur scène dans la pièce « Le barbier de Séville » en 1958. Jean Piat est un acteur qui s’adapte facilement à tous les rôles aussi bien dans les pièces contemporaines que les pièces classiques, le vaudeville ou les grandes tragédies.

Il va interpréter avec un succès certain plus d’une centaine de rôles, dont notamment celui de Cyrano de Bergerac qu’il va interpréter à plus de 300 reprises tout au long de sa carrière. Il va également travailler comme metteur en scène pour plusieurs pièces dont particulièrement une version « des Femmes savantes » et « Jean de la Lune » de Marcel Achard.

A voir aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur la couche écologique

Il va débuter sa carrière au cinéma par une interprétation du fameux personnage du journaliste Rouletabille dans les films « Rouletabille joue et gagne » et « Rouletabille contre la dame de pique » en 1947. Il s’agit de deux films adaptés de l’univers de l’écrivain Gaston Leroux. Malgré toutes ces interventions dans le cinéma, son domaine de prédilection reste le théâtre.

Jean Piat et son passage vers le petit écran

A cet effet, il va enregistrer des versions filmées du « bourgeois gentilhomme » ou encore « Le mariage de Figaro » sous la direction artistique de Jean Meyer. Il va travailler en collaboration avec son ami et partenaire de théâtre Sacha Guitry en 1948 pour la réalisation du « Diable Boiteux » et ensuite 10 ans plus tard dans sa fresque historique de Napoléon.

Piat biographie de l'acteur et écrivain français

Il va avoir un passage à vide dans le cinéma dans les années 80 où il sera très peu utilisé hormis sa collaboration avec Sergio Gobbi qui va le conduire à devenir un personnage clé du petit écran dans le cadre des séries « Lagardère » et « Les Rois Maudits ». C’est ainsi que Jean Piat va devenir une référence incontournable qui sera non seulement connu mais aussi aimé du grand public.

Jean Piat : le talent consacré au service du doublage

Pendant les années 90, il va se faire plus discret et il va profiter pour mettre son talent de comédien au service du doublage. L’auteur de la célèbre citation « parler juste, c’est comme chanter juste, c’est un don, mais ça étonne moins » va ainsi se retrouver à plusieurs reprises être la voix des ‘méchants’ dans les productions de Disney.

Il v ainsi doubler Scar dans la saga du Roi Lion ou le juge Frollo dans « Le Bossu de Notre-Dame ». Dans les productions françaises, on va encore le retrouver dans le doublage des méchants dans les productions de « Château des singes » et « Kaena, la prophétie ». Son immense talent et son indéniable apport à la culture vont lui valoir d’être fait officier de l’Ordre de la légion d’honneur et également Officier de l’Ordre des arts et des lettres.

Il est également un auteur à succès, car son livre intitulé « Les plumes de paon » va recevoir une récompense de l’académie française. Jusqu’en 2007, Jean Piat reste toujours actif malgré son âge avancé, il va encore réaliser un doublage dans « Tous à l’ouest » de Lucky Luke et va même remonter sur scène notamment pour la pièce « De Sacha à Guitry ». Jean Piat va mourir à Paris le 18 septembre 2028 à l’âge de 93 rassasié de jours.

Jean Piat : sa vie privée

Pour ce qui est de sa vie sentimentale, Jean Piat va faire la rencontre de Françoise Engel au Conservatoire d’art dramatique de Paris en 1944. Les deux vont commencer à sortir ensemble et vont finalement se marier en Février 1948. Le couple va donner naissance à deux enfants : Dominique en 1049 et Martine au cours de l’année 1952.

Ils vont rester mariés bien que Jean Piat va refaire sa vie avec l’écrivaine Françoise Dorin dans les années 70. Son épouse Engel meurt en 2005 et sa compagne Dorin elle aussi décède au cours de l’année 2018. Elle sera suivie par Jean Piat seulement quelques mois plus tard.

vous pourriez aussi aimer