Un patient brûlé par de la soude dans un laboratoire à Strasbourg

8

Le patient Jean Léonard a été brûlé par de la soude alors qu’il se trouvait dans un laboratoire. Il souffrait de douleurs abominables et n’arrivait pas à dormir. Il a ainsi décidé de porter plainte contre l’établissement qui est un laboratoire d’analyses.

Un accident à la suite d’une prise de sang

C’est le samedi 6 octobre que Jean Léonard s’est rendu au laboratoire d’analyse de la Gravière qui se trouve à Strasbourg. Il s’y était rendu pour un prélèvement sanguin en vue d’analyses. Lors de la prise de sang, les infirmiers ont utilisé de la soude à la place de l’antiseptique qui devait être utilisé.
Ce qui a causé des blessures à une dizaine de personnes. Il s’agit de blessures qui sont dues à une erreur de manipulation. Une négligence qui a conduit Jean Léonard à porter plainte à Strasbourg contre le laboratoire de biologie médicale de la Gravière. C’est un laboratoire qui est situé dans le quartier de Neudorf à Strasbourg.

A lire aussi : D’étranges trouvailles lors de l’opération de nettoyage du canal à Montigny-lès-Metz

Le patient, âgé de 60 ans, souffre de diabète

Jean Léonard affirme ressentir d’intenses brûlures qui l’empêchent de dormir. Ce qui est à l’origine de sa plainte. C’est un diabétique de 60 ans qui se rend dans ce laboratoire régulièrement pour des prélèvements. Le jour des faits, il était sur place dès 7h30. La prise de sang s’est déroulée dans les normes, comme c’est le cas avec le laboratoire Biolab Martinique.
Il lui a ensuite été mis du coton sur la plaie. Jean Léonard, en rentrant chez lui, sent qu’il a la tête qui tourne. Le fait qu’il ait subi une prise de sang à jeun le rassure sur le fait qu’il ait des vertiges. Une fois à la maison, il sent que la plaie brûle, il enlève le coton et se rend compte qu’il a un hématome noir au niveau du bras.
Ce qui a justifié son retour au laboratoire.

  • Il n’est pas le seul victime de brulures

Une fois arrivé à l’hôpital, le patient montre la blessure à la secrétaire qui lui fait savoir qu’il n’est pas le seul à avoir subi cette brûlure. C’est ainsi que la plaie a été nettoyée avec de l’eau tiède, avant que le SAMU ne vienne pour l’emmener aux urgences de l’hôpital civil de Strasbourg.
Là, on lui a fait savoir que la blessure était causée par de la soude. Il s’agit d’une brûlure au troisième degré et Jean Léonard est incertain sur sa guérison, ou s’il doit subir une greffe de la peau.

A découvrir également : Des contrôleurs présents au marché des Arnavaux

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!