Guide pour bien conduire par temps de neige

Vous faites face à votre première saison hivernale après l’obtention de votre permis de conduire ? Voici quelques conseils et quelques rappels importants avant de prendre la route par temps de neige. Nos conseils vous permettront une conduite plus sereine, sécurisée et loin des mauvaises surprises.

Adapter la pression des pneus

Avant de passer l’examen pour l’obtention du permis de conduire, on nous apprend quelques bases nécessaires à une conduite sans mauvaises surprises. Parmi celles-ci, il y a la vérification de l’état et de la pression des pneus. Que vous ayez obtenu un permis pas cher suite à une demande d’aide ou financé vous-même vos cours de conduite, ce geste doit devenir un réflexe.

A lire en complément : Qu’est-ce qu’un certificat de non-gage ?

Faites votre vérification pendant que le véhicule est encore à froid. La pression change quand la voiture roule et peut ne plus correspondre à celle qui est indiquée par le constructeur. La température extérieure peut également influencer la pression. Quand la température est basse, la pression mesurée devient plus faible. Vous pouvez ainsi ajouter 0,2 bar à froid à la pression requise par le constructeur.

Outre la pression, l’état des pneus est aussi à vérifier afin de vous assurer une bonne tenue de route. Surtout, évitez les freinages brutaux et les virages en adoptant une conduite souple.

A découvrir également : Les français, plutôt voiture électrique ou hybride?

Opter pour des pneus d’hiver

Lorsque la température baisse en dessous de 7 °C, remplacez vos pneus d’été par des pneus d’hiver. La gomme des pneus d’été durcit et perd toute son efficacité à cette température. À l’inverse, les pneus d’hiver offrent une meilleure adhérence même s’il ne neige pas.

La gomme utilisée pour sa conception est plus souple et résiste mieux aux basses températures. Les pneus d’hiver disposent d’un grand nombre de lamelles au niveau de sa bande de roulement pour une meilleure adhérence. De ce fait, le pneu est conçu spécialement pour rouler sur la neige et sur le verglas. Ils sont plus performants et optimisent votre sécurité sur la route. Vous aurez un meilleur contrôle de votre véhicule.

Prenez garde aux pneus cloutés qui, malgré leur efficacité sur la glace, ne sont pas adaptés pour une conduite sur une route enneigée. Ceux qui sont marqués 3PMSF sont à privilégier. Aussi, ne faites pas l’erreur de ne poser que deux pneus neige sur une voiture à deux roues motrices. La direction et la stabilité en seront grandement affectées. Mettez des pneus d’hiver sur vos quatre roues, quelle que soit la transmission de votre voiture.

Adapter sa conduite

Avant de prendre la route, prévoyez votre trajet selon la météo. Rappelez-vous que vous roulez moins vite par temps de neige. Aussi, évitez les petites routes qui présentent plus de risques et privilégiez les grands axes.

Quand la chaussée est glissante et que la visibilité est réduite, doublez la distance de sécurité entre votre véhicule et la voiture qui vous précède. Roulez toujours à bas régime. Changez de vitesse le plus rapidement possible pour éviter de perdre de l’adhérence. S’arrêter prendra aussi plus de temps. Sur les routes glissantes, la distance de freinage est naturellement plus longue. Ce sont notamment des points évoqués dans le cas où vous décidez de suivre une formation de conduite hivernale.

Quand vous roulez sur une route glissante, multipliez par deux le temps que vous mettez à vous arrêter sur une route sèche. Cela vous évitera les risques d’aquaplaning. Puis, respectez les distances de sécurité comme il a été indiqué durant les heures de formation de conduite.

Ne dépassez en aucun cas les 30 km/h et allumez en permanence vos feux de croisement en cas de neige. Il est même nécessaire d’allumer les feux de brouillard avec de fortes chutes de neige.

S’équiper de chaînes neige

Si vous prenez régulièrement une route fortement enneigée, les chaînes ou chaussettes de neige sont des indispensables. Posez cet équipement dès lors que vous sentez que votre véhicule perd en adhérence. Ne repoussez pas le bon moment au risque de vous retrouver bloqué par la neige. Montez vos chaînes sur vos roues motrices dans une aire de chaînage.

L’idéal est notamment de chaîner toutes les roues. Toutefois, si vous ne pouvez chaîner que deux roues, tenez compte du type de véhicule que vous avez. Pour un véhicule à traction, mettez les chaînes de neige sur les roues avant. Pour un véhicule à propulsion, il faut les mettre sur les roues arrière. Cela vaut aussi pour les 4×4. Si vous n’avez qu’une paire de chaînes neige, conduisez avec une prudence maximale et roulez lentement.

Durant les mois glaciaux de l’hiver, vous affronterez la neige et les grésils. Que vous affrontiez les routes enneigées pour la première fois ou que vous soyez un chauffeur aguerri, prenez les bonnes mesures.

vous pourriez aussi aimer